Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Réflexions sur la voyance

par Reine Solange

La voyance est un don qui se développe au fil du temps grâce au travail, aux rencontres, au sérieux. C’est aussi la capacité d’obtenir et fournir des informations. Comme la musique ou la danse, la voyance est un art, une passion.

Le voyant est un être hypersensible qui a une perception plus fine que les autres. Il sent la personne en face de lui, il lit aussi dans son âme.
Il arrive à deviner des informations dans l’aura du patient, car les expériences passées, présentes ou à venir, y sont inscrites. Le voyant n’arrive pas toujours à définir le temps, ni l’espace.

La voyance n’est pas une science exacte, mais elle aide les personnes concernées et leur évite des écueils, ou les conforte dans leurs décisions. Ne jamais perdre de vue que le consultant a « le libre arbitre de ses choix ». La voyance n’est pas figée, elle évolue en même temps que le consultant qui dirige lui-même son destin là où il le désire, il faut responsabiliser et non affirmer.

La voyance devra se faire dans un lieu tranquille, car la concentration est très importante et permettra d’avoir des « flashs » plus clairs. Autant que possible, il faudra aussi éviter de faire trop de consultations dans la journée, la longueur compte aussi, une heure semblerait correct.
L’honnêteté serait aussi de ne pas faire de voyance si l’on ne sent pas en forme.

Le voyant pourra se servir de différents supports.
La boule de cristal : après un rituel, se concentrer sur la boule de cristal et laisser venir les images, puis les interpréter.

Cartes (32-54) : l’association des cartes lui permettra d’imaginer des situations passées, présentes et à venir.

Le Tarot (Marseille, Belline, etc.) est également un excellent support de voyance, il y a de nombreux supports dans le Tarot, les personnages parlent, les couleurs, les attitudes, les associations, etc.

Le marc de café qui est un support ancien venu d’orient, il y a un rituel à pratiquer : se servir de préférence d’une tasse et d’une soucoupe blanches, préparer le café avec une mouture fine (orientale), faire bouillir 3 fois, puis verser dans la tasse, boire le café et laisser le fond (le marc), puis renverser la tasse sur la soucoupe et interpréter les dessins, la voyance et l’intuition jouent ici un rôle important.

Les tâches d’encre, également un support avec des dessins : on se servira d’une encre de couleur, certains privilégient le violet, on demandera au consultant de faire 13 tâches d’encre sur une feuille blanche, puis on pliera la feuille de papier dans le sens horizontal, on laissera reposer quelques minutes et on interprètera enfin les dessins.

Les lignes de la mains : là aussi, selon un code, on interprètera la ligne de vie, de chance, de tête etc. Sur chaque main : dans la main gauche, on découvrira le potentiel du consultant ; dans la main droite ce qu’il en fait.

Le Yiking, vient de Chine, il est basé sur la philosophie taoïste du yin et du yang, c’est un oracle (64 figures, ou hexagrammes) il y a des spécialistes en la matière.

La géomancie, art d’interpréter l’avenir dans les cailloux jetés sur le sol.Et bien d’autres.

Toutes ces pratiques ont le même but : faire prendre conscience au consultant de ses possibilités, l’aider à réaliser ses projets en le mettant sur la bonne voie, le soulager en l’encourageant, et le mettre face à ses responsabilités. La liberté d’action du consultant est très importante, car c’est lui qui dirige sa vie.

Les purs rationalistes ignorent ces pratiques, c’est dommage, car la collaboration entre la science rationaliste, et la voyance permettrait d’avancer vers plus de réalisations positives car tout est lié.

Reine 2008

Tags :

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD