Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Jean Noblet et l’Hermétisme

par Charly ALVERDA

J’ai longtemps laissé de côté le Noblet pour me concentrer sur le Vieville et le Conver mais j’ai tenu à mener une enquête « serrée » pour valider ou non l’hermétisme censé se trouver dans son jeu.

J’ai constaté tout d’abord le seul Dix de Deniers numéroté sous cette forme - X - (2 points en place de 2 tirets). Les autres couleurs numérotées n’ont point cette particularité que les X soient « pointés ». Sur la Monade de Dee, on voit les nombres 1,2,3,4 pointés et enfin un X avec 2 points. On sait que pour exprimer la totalité les 4 premiers nombres suffisent en effet et la croix quaternaire est omniprésente dans les Deniers.

Jean-Claude Flornoy pense que les L des Bateleurs et Tempérance sont des équerres et j’inclinerais pour la valeur de l’équerre et du compas qui ainsi opposés symbolisent le Feu (montant) et l’eau (descendante). Il y a bien là certainement une préoccupation de l’ordre de la cabale géométrique qui est répandue depuis près de 100 ans dans les milieux du compagnonnage nouveau. Enfin X est le symbole graphique du creuset et de la lumière.

Le Chevalier de Bâtons porte ostensiblement le symbole de la quintessence sur son ventre. L’Etoile à 7 branches de la couronne de la Reine de Coupe indique la matière prochaine sublimée contenue dans la coupe-athanor, les couronnes des Rois d’Epée et de Deniers portent les mêmes, seule celle de Reine de Deniers n’a que six branches. L’étoile percée de la 17è carte désigne le mercure sublimé de même le nombril de l’être ici par nécessité androgyne.

Je note en passant que le sceptre du conducteur de Chariot est « tantrique » ! Les deux « natures » mâle et femelle, soufre et mercure sont clairement identifiables, ce qui renforce le sens de l’attelage.

La vraie curiosité du Noblet est l’accent mis sur le sexe dans 3 tarots sur 7, les célestes. Dans le Monde, l’hermaphrodite est le traditionnel « Enfant du Soleil et de la Lune« , ici une de ses jambes est déjà d’or, il porte le sceptre au symbole de la matière première les boules terminales indiqueraient le régule d’antimoine. Le lion est très anthropomorphe, sa tête de couleur mercurielle serait le dissolvant « notre« .

J’ai pris la définition du Compagnon dans le dictionnaire mytho-hermétique de Dom Pernety et l’ai accolée au Mat : « Mercure animé de son soufre« . La canne que porte le Mat justifie ce choix. J’ai souvent souligné que « l’animal » du Mat avait toujours (dans les jeux des Compagnons) été dessiné de manière volontairement floue, eux qui savaient être si précis quand ils le voulaient. Mais l’accent porté sur le sexe du Mat autorise la lecture de E. Canceliet quant aux « Deux chiens » de ses « Deux Logis Alchimiques« :

« Le chien« , figurant le principe contraire, fixe et igné, est exprès plus petit … comme le soufre est de proportion minuscule vis-à-vis de la masse mercurielle le retenant prisonnier.

Le vocable Khorassan, du grec, Korax, corbeau, indique l’origine de cette âme métallique, effectivement extraite de la partie ténébreuse que les alchimistes désignent également par l’expression tête de corbeau. Celle-ci, orde, noire et puante, peut en effet être regardée telle une déjection du mercure philosophale. Au demeurant, cela ne laisse pas de donner toute sa valeur de vrai rébus philosophique à la lame du tarot, qui ouvre, sans numéro, la série des vingt-deux figures. Vêtu du costume traditionnel qui était réservé aux bouffons de la Cour, le fou, personnification de leur mercure pour les alchimistes, chemine, son haut-de-chausses baissé en arrière et découvrant son postérieur…

Sans cesse à la recherche des odeurs nauséabondes, même dans le Tarot, le chien ne peut se défendre de renifler les fesses du fou ou du Mat, ésotériquement les fèces du mercure qui, lui, est l’artisan, le maître du Grand Œuvre, comme tout véritable disciple d’Hermès ne l’ignore pas. Ici, l’homophonie est encore la lanterne du sage, de l’hermite de qui elle réclame l’attention sur la partie obscure, peu engageante et rejetée par le mercure, comme suite à sa crucifixion dans le feu.

Mat, selon nous, vient du grec matos, qui exprime l’action de rechercher et qui est plus satisfaisant, au double point de vue de l’étymologie et de l’ésotérisme, que le persan des trois grands lexicographes : Littré, Brachet et Scheler. Il faut rapprocher le vocable mat du terme matou désignant le chat mâle, si l’on veut découvrir l’arcane supérieur sur lequel s’arrêta Fulcanelli qui ne manqua pas d’en appeler au témoignage de l’ancienne Égypte. »

La Lune et ses deux chiens nous renvoient à Korax : chien de Corascène (à droite de la tour à chevron) et chienne d’Arménie.

Quant au Bateleur, je partage l’idée du « doigt d’honneur » de Jean-Claude Flornoy envers le fisc et considère que c’est sans aucun doute un pénis stylisé qui est montré.

Mais Noblet ne s’est pas seulement défoulé, en homme de l’Art il cache et révèle en même temps. Devant le carré existentiel du monde, le Bateleur est l’illusionniste suprême qui par l’union du Ciel et de la Terre multiplie l’illusion du multiple. Son doigt phallique pointe vers la table et non pas le cercle tenu par la main droite. Sur cette table sont immédiatement identifiables 3 dés qui répondent analogiquement à 3 cercles. Le cercle est le symbole de l’infini et le nombre trois affirme la perfection, la sublimation. Le symbole évoque « l’aimant des Sages » mais Noblet a exactement dessiné (1er lien) le signe de « l’eau de vie » tel qu’on la représentait dans l’ancienne chimie (spagyrie), mais il convient impérativement de lire « notre » eau de vie, qui est le Mercure et qu’on représentait exalté de cette façon (2è lien).

Les 3 cubes sont trois pierres taillées et indiquent les trois réitérations du processus du Grand Œuvre. Les pots sur la table seraient possiblement des creusets et c’est le livre des instructions de la Nature qui serait ouvert.

Charly Alverda

Vous pouvez trouver ces symboles spagyriques sur les liens suivants.

http://membres.lycos.fr/hermetisme/symb … ique3.html
(cherchez eau de vie)

http://membres.lycos.fr/hermetisme/symb … ique4.html
(cherchez mercure exalté)

http://membres.lycos.fr/hermetisme/symb … rique.html
(cherchez aimant des sages)

Tags : ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD