Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Une voyance sérieuse et responsable

par Laurent EDOUARD

Dans un récent commentaire à « N’ayez pas honte d’aller consulter« , Bertrand nous confiait : « pour ma part, le fait de consulter un(e) voyant(e) était vraiment un acte complètement incongru, impensable et inutile. En effet, pourquoi payer pour une prestation intangible, abstraite et qui ne se réaliserait même pas forcément«  ?

Il ajoute un peu plus loin :

« Et puis j’y suis venu un peu par hasard à un moment où la raison, la réflexion ne suffisent plus.« 

J’ai trouvé que cette réflexion de Bertrand posait, à mon sens, une pierre essentielle aux différentes réflexions utiles à tout un chacun lorsqu’il s’agit de consulter un voyant. Si l’on considère que la consultation de voyance a pour unique objet de prévoir l’avenir, alors je partage les réserves de Bertrand. Comme il le souligne dans son commentaire, la démarche de voyance se résumerait, dans ce cas de figure précis, à payer pour des prédictions qui ne se réaliseront peut-être jamais. En d’autres termes, nous pouvons dire qu’il s’agirait alors de payer du vent !

C’est un des grands thèmes auquel je suis attaché. Je ne crois pas que la consultation de voyance doive se réduire à prédire le futur. Si l’on compare la consultation de voyance avec la carte des menus dans un restaurant, la prédiction serait, à mon sens, le dessert ! Quiconque s’accorde avec cette vision des choses se heurte inévitablement à la nécessité qui incombe aux praticiens des arts divinatoires de rééduquer les clients/consultants. Eh oui… pas question de leur faire avaler n’importe quoi, n’importe comment !

Or, chacun sait dans ce métier qu’il est beaucoup plus facile d’encaisser les honoraires d’une prestation, sans aucune démarche pédagogique (c’est-à-dire en laissant croire des choses fausses aux clients), que de tenter de l’amener à une autre lecture possible de l’acte divinatoire au risque de perdre une consultation. Attendu que depuis des siècles, les praticiens des arts divinatoires, les voyants, les médiums et autres marabouts entretiennent des mythes, des croyances, des fantasmes, sur l’univers de la voyance, il est très difficile de bousculer ces idées reçues et fortement ancrées dans la croyance populaire. C’est même économiquement/commercialement dangereux. Et c’est précisément le risque que j’ai pris et que je continue de prendre, quitte à sacrifier quelques milliers d’euros mensuels. C’est une question de conscience.

Bertrand précise dans son commentaire que l’envie de recourir à la voyance survient à un moment de vie au cours duquel la raison et la réflexion ne suffisent plus à décider du chemin à suivre et des décisions à prendre. C’est parfaitement juste et c’est aussi en cela que la consultation de voyance présente des risques pour le consultant. En effet, lorsque la raison n’est plus suffisante, la porte s’ouvre à la déraison. C’est par cette porte que s’engouffrent les escrocs de la voyance. Il leurs est alors facile de tomber à bras raccourcis sur la victime et de la plumer. Au risque de paraître particulièrement cynique, pessimiste et d’avoir l’air de cracher dans la soupe, j’invite le lecteur à visiter le site de L’INAD qui recense chaque année des centaines de plaintes de personnes abusées par la voyance.

Or, quand on sait que rares sont les victimes qui osent déposer plainte, par peur du ridicule, mais également par crainte d’envoutements/représailles (c’est un truc utilisé par les escrocs de la voyance et de la magie), et par manque d’informations sur la conduite à tenir… il est facile d’imaginer que ce sont en réalité des milliers de personnes qui sont abusées chaque année.

Cette mise en garde effectuée, il me semble maintenant nécessaire et même indispensable d’annoncer le début du menu ! Le hors-d’œuvre, c’est voir/percevoir/décrypter ce qui s’est joué dans le passé. Le plat principal en voyance c’est voir/percevoir/décrypter ce qui se joue dans le présent. A la présentation de cette carte du menu, certains clients me disent : « mais je sais ce qui s’est produit hier dans ma vie et le présent, je le connais encore mieux puisque je suis aujourd’hui en train de le vivre » ! Hélas, ce n’est pas aussi simple. Ce que le consultant perçoit de sa situation personnelle, il le fait à travers le filtre de son échelle de valeurs, de son ego. C’est un peu comme s’il regardait sa vie à travers un verre-cathédrale. Il pourrait dire que quelqu’un passe dans la rue mais ne serait pas en mesure de dire qui. C’est là qu’intervient le voyant qui dispose de la capacité à percevoir les choses avec recul, discernement et, idéalement, sans projection. Le voyant vous accompagne alors dans la compréhension de votre passé, de votre présent, et du même coup est en mesure de tirer des lignes de perspectives qui définissent un avenir probable mais pas obligatoire.

Voila ce que je crois être une consultation de voyance honnête, utile, saine et de qualité. C’est en tout cas ce que je m’efforce de faire du mieux possible chaque jour qui passe… une voyance humaine, humaniste, sérieuse et responsable.

Laurent EDOUARD

Tags :

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD