Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Le Guide de la Voyance d’Anne Placier

proposé par Laurent ÉDOUARD

Le guide de la voyance d'Anne Placier
Le guide de la voyance
d’Anne Placier

La première édition du Guide de la Voyance d’Anne Placier date de 1993. La seconde édition est parue en 2002. La troisième édition sortira dans quelques jours (disponibilité sur Internet le 16 mai prochain – disponibilité en librairie le 18 mai 2009 ). Le consultant y trouvera une source d’informations de qualité et, à ce titre, je me réjouis de la sortie de cet ouvrage. La méconnaissance du monde de la voyance, de ses techniques et de ses praticiens est encore aujourd’hui responsable de trop de désillusions, pour ne pas dire déceptions, de la part des clients. Ce guide constitue une référence précieuse pour le consultant attentif. Je ne doute pas qu’il aura  une meilleure influence qu’un contenu informatif diffusé sur Internet. Il reste au papier et à cet objet que l’on nomme « livre » une force qui leur est propre et qui les distingue des techniques de communications modernes.

Rappelons-nous qu’« Il y a deux sortes de lecteurs : ceux qui traversent les livres avec prudence et ceux qui, tout aussi prudemment, laissent les livres les traverser ». Douglas Jerrold – Journaliste et humoriste anglais -

Précision importante : il n’existe aucun lien entre le Guide de la Voyance d’Anne Placier et le site Internet du même nom.

Journaliste, devenue une des meilleures spécialistes de l’irrationnel, Anne Placier a mené en France, Suisse et Belgique, une enquête sans concession. S’efforçant de donner un échantillon représentatif d’une corporation qui cultive le mystère, elle a répertorié les grandes stars et découvert aussi des professionnels moins connus, mais parfois talentueux. Sans omettre de dépister les Irmas myopes, les devins sans flair et les astrologues dans le brouillard. Source : dos de couverture – édition 2002 -

Jean Chalon, journaliste au Figaro,  commentait la sortie de la première édition en ces termes : « Le Michelin des voyantes et le Gault et Millau des astrologues. A la fois très drôle et très documenté ».

Philippe Lebaud, l’éditeur des deux premières éditions commentait ainsi l’ouvrage :

A la manière des guides gastronomiques, Le Guide de la voyance distribue bonnes et mauvaises notes aux professionnels du futur. Trois étoiles pour les maîtres de la divination, et boule noire pour ceux dont les vues sur l’avenir sont parfaitement opaques. En passant par diverses appréciations justement nuancées par un compte rendu critique. Journaliste, Anne Placier a mené une enquête sans concession mais en toute connaissance de cause. Car elle a appris les règles du jeu avec les meilleurs professionnels et sait dépister rapidement l’absence de dons, de connaissances, et le charlatanisme. En quelques années, elle est devenue une des meilleures spécialistes d’une activité qui passionne 10 millions de Français et ne laisse pas les autres indifférents. C’est pourquoi son livre se veut aussi une initiation au monde de l’irrationnel.

Chacun imaginera sans peine la pertinence de l’appellation « Guide de la Voyance » pour désigner un ouvrage dont l’objet est précisément de servir de guide aux lecteurs-consommateurs (eh oui !) de voyance. La surenchère de cette appellation sème, hélas, la confusion dans l’esprit du consultant. D’autres ouvrages portent le même titre ou jouent sur les mots. Ainsi, vous trouverez en librairie « Le guide de la Voyance » de Marie Delclos qui n’a rien d’un guide au sens où nous l’entendons ici ! Ou encore, une variante intitulée « Le Guide de la Voyance par téléphone »,  par Yvonne Tivoniak, paru en 1994 aux éditions du Rocher, qui  n’aura pas de suite… Dommage !

Je passe les tentatives grotesques de certains journaux qui n’ont pourtant pas la moindre compétence pour évaluer des professionnels de la voyance mais qui ne se privent pas de jouer aux évaluateurs ! Je zappe les guides/annuaires payants qui, du même coup (sic), ne présentent aucun intérêt pour le consultant qui se moque de savoir quels sont les voyants assez riches pour s’offrir une publicité coûteuse dans une revue ou un pseudo guide,  fusse t-il édité par une personne connue du milieu !

Et au même titre, je passe les commentaires de Laurent EDOUARD, le rédacteur des Chroniques de la Voyance qui, de par sa position de tarologue et voyant professionnel, ne peut pas être totalement neutre ! Mais je jure ne recevoir aucun pot de vin des praticiens que je recommande parfois… quoiqu’en pensent certains !

La paternité de l’appellation « Guide de la Voyance » reviendra en toute légitimité à Anne Placier,  puisque son ouvrage est sorti en 1993, et qu’à l’époque les titres et le site Internet du même nom n’existaient pas. Osons alors parler du Guide Placier pour désigner cette référence, à la manière du  Guide Michelin, dans un autre domaine ! Pour avoir étudié avec soin les deux premières éditions, j’affirme que la rigueur intellectuelle de la démarche, la qualité des informations délivrées aux lecteurs, l’aisance littéraire de l’auteure, bref… le soin apporté à la rédaction de l’œuvre, placent ce Guide de la Voyance, que dis-je, ce Guide Placier, loin devant les autres tentatives du même genre.

Comme chacun le sait, les guides sont toujours très controversés. Il est couramment admis (par les frustrés) que ceux qui y figurent en bonne place sont corrompus  (soit ils paient l’auteur, soit  ils couchent avec, voire les deux !),  et les autres, les moins chanceux, seraient sanctionnés au nom d’un quelconque règlement de compte ! Je suis particulièrement bien placé pour en parler. J’ai commencé mon activité de tarologue professionnel en 2004 et par hasard (sic), j’ai enchaîné « les trophées » ! Accréditation Officiel de la Voyance ; Label Officiel de la Voyance ; recommandation INAD ; sélection 2008 du site Internet Le Guide de la Voyance ; à suivre !

Autrefois tout puissants, les guides gastronomiques sont de plus en plus critiqués. Les arguments de la remise en cause : manque de rigueur, d’objectivité et d’effectifs.

La renommée du guide gastronomique Michelin a son revers : il possède une telle influence que l’octroi d’une étoile signifie une augmentation sensible de la fréquentation d’un établissement, mais également de la pression qui pèse sur le chef. C’est pourquoi certains chefs refusent de jouer le jeu de ce classement et ne souhaitent pas recevoir d’étoiles.

De la même manière, certains professionnels de la voyance sont frileux lorsqu’il s’agit d’évoquer telle ou telle nomination dans un guide ou un annuaire. Ils redoutent le jugement (LE JUGE MENT) de certains confrères ou de clients suspicieux. J’espère que ces quelques lignes pourront servir de base à la réflexion du lecteur sincère qui voudra bien se faire son propre avis en toute objectivité.

Excellent week-end à tous,

Laurent ÉDOUARD

Tags : , ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD