Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Initiation au Tarot de Marseille

par Saphira

J’ai le plaisir de recevoir à mon cabinet Laurent ÉDOUARD, tarologue reconnu dans le monde de la voyance pour sa maîtrise et sa connaissance des Tarots de Marseille historiques. Je me réjouis qu’il nous fasse l’honneur et le plaisir d’animer à Paris, 2 fois par mois, un cursus destiné à vous apprendre à lire et à interpréter le Tarot de Marseille dans toutes ses dimensions : divinatoire, psychologique, magique et spirituelle. Je sais combien il se passionne pour la transmission du savoir et je crois pouvoir vous assurer des séances de découvertes tarologiques plus croustillantes les unes que les autres…

A propos de Laurent ÉDOUARD :

Né en 1966 dans un milieu populaire, il se trouve immergé dès l’enfance dans les sphères de l’ésotérisme sans qu’aucun élément tangible ne l’y pousse. Sa vocation de médecin sera compromise par les heures d’études consacrées durant toute sa jeunesse à l’œuvre d’Allan Kardec et aux arts divinatoires. Le Tarot de Marseille devient son outil de prédilection et il consacre beaucoup d’énergie à son étude. Sa mère, médium exceptionnelle de par l’intensité de ses perceptions, l’élèvera dans la voie. Il ressentira plus tard, pour rester sur ce Chemin, le besoin d’être livré à lui-même pour plonger seul dans le labyrinthe de l’irrationnel.

Adulte, il éprouve le désir irrépressible de continuer à se former à des techniques divinatoires, psychologiques et spirituelles de lecture du Tarot de Marseille. Il rencontre alors Tchalaï, Marcel Picard, Carole Sédillot, Bruno De Nys, Philippe Camoin et Jean-Claude Flornoy, qui lui apporteront « la matière » complémentaire pour devenir un tarologue reconnu par ses pairs. Passionné par l’histoire du Tarot de Marseille, il crée et anime des listes de discussions francophones dont la célèbre liste Tarot-Tirages qui contribuera à le faire connaître. Vous pouvez le retrouver aujourd’hui sur le forum Tradition des Tarots de Marseille qu’il a ouvert il y a quelques années. Sa participation tarologique active sur Internet lui permettra de figurer sur la liste internationale des chercheurs recensés sur le site Internet italien Trionfi.

Communicant dans l’âme, il écrit régulièrement des articles destinés à informer le grand public et à clarifier l’univers de la voyance.

Le guide de la voyance d’Anne Placier lui décerne 4 étoiles en 2009. L’ensemble de la presse spécialisée reconnaît son immense talent, ainsi Le guide des meilleurs voyants et astrologues du Docteur Christine Rappaz et d’Anne Gaudin, mais également le site Internet du Guide de la Voyance qui le sélectionna en 2008 parmi les dix praticiens de l’année.

Vous le retrouverez encore sur L’Officiel de la Voyance, où vous pourrez lire les nombreuses consultations-tests qu’il a réalisées avec brio.

Pour connaître Laurent ÉDOUARD, je vous invite à le retrouver sur son site Internet Laurent-Voyance ou encore sur son Blog Les Chroniques de la Voyance.

La tarologie selon Laurent ÉDOUARD :

Limiter l’usage du Tarot à la pratique divinatoire, c’est le confiner dans une sphère limitée et faire quelque part offense à la tradition séculaire qu’il contient et qui en est l’essence même.

Ce jeu d’initiés, expression à la mode, regorge d’enseignements cachés, il y a bien longtemps, par ceux qui détenaient une Connaissance sur l’Homme et sur le monde. Afin qu’il survive aux époques de censure et ne termine pas au feu, ce savoir a été soigneusement codé, puis dissimulé dans les cartes d’un jeu devenant ainsi banal et donc protégé de la destruction.

Cet outil fonctionne à merveille lorsqu’on l’utilise dans le cadre divinatoire. La richesse symbolique des cartes permet à chacun de nous d’y projeter un tas de concepts différents et d’établir ainsi une grille de lecture, une sorte d’alphabet donnant naissance à un véritable langage qui, selon la culture du praticien, son échelle de valeurs, son intelligence, peut s’avérer extrêmement subtil.

Les 22 arcanes majeurs suffisent déjà la plupart du temps, mais c’est là amputer le Tarot et donc l’affaiblir considérablement. Chacun de nous, à partir du moment où il le désire vraiment et qu’il se passionne pour le Tarot et pour l’être humain, peut expérimenter avec succès cette façon de manipuler les arcanes. A ce stade du travail, on se contente de faire des projections ; or, on peut y projeter n’importe quoi… Ce qui explique que certains verront dans Reyne d’Epée une femme veuve ou divorcée, hypocrite ou méchante, alors que d’autres y verront leur meilleure amie !

Cela n’a rien à voir avec la voyance, ni avec des dispositions médiumniques dont on ne sait d’ailleurs pas vraiment ce que c’est ! Il n’est pas indispensable d’être « voyant » ou « médium » pour devenir un bon « tarologue ». Certains en ont d’ailleurs fait la preuve…

Une différence essentielle entre la voyance et le travail avec le Tarot, c’est que ce dernier nécessite une approche de l’ensemble des cartes sous tous leurs aspects : initiatique, symbolique, analogique, psychologique, historique, etc. Alors que la plupart des personnes qui l’utilisent en voyance n’ont pas la plus petite idée de tout cela ! Cette connaissance ne leur est pas nécessaire pour réussir leur consultation.

Intervient ici une notion de vocabulaire : La taromancie est l’art de prédire avec le Tarot, et la tarologie, l’étude du Tarot et de ses symboles. Précisons que le Tarot est un système si complexe de connaissances (des milliers de livres ont été écrits et continuent de l’être), qu’il se suffit en lui-même. Inutile d’y ajouter la numérologie, l’astrologie ou que sais-je encore. D’ailleurs, tous ceux qui ont essayé de faire ce type de rapprochements se contredisent dans les correspondances qu’ils établissent.

Lorsqu’il entre dans votre vie, le Tarot n’en sort plus, il prend une place énorme dans votre quotidien et devient un ami, un miroir dans lequel vous vous voyez tel que vous êtes… Bien sûr, cela demande des qualités d’intuition que nous possédons tous plus ou moins. Le fait d’être attiré par le Tarot est souvent l’indice d’une grande sensibilité.

Le Tarot nous éclaire ici et maintenant. La tarologie n’a rien à voir avec la cartomancie. Le Tarot représente un véritable trait d’union entre mon consultant et moi. Parfoisn les gens ont besoin de faire le point, de se recentrer et de se retrouver. La consultation leur permet de mieux se connaître et de ne pas rater les opportunités que la vie leur offre. Ils ont aussi besoin de parler avec quelqu’un de neutre, qui saura les écouter et sera en mesure de leur donner un modèle, afin qu’ils voient où ils en sont dans leur histoire. Le Tarot devient une suite de cartes qui, comme en géographie, évitent de se perdre…

Il ne faut jamais considérer que le tarologue délivre une vérité absolue ; son travail est le fruit d’une interprétation complexe et personnelle, il est donc sujet à l’erreur. Son rôle se limite aux conseils (il n’impose rien), il se contente de donner des directives pour aider et favoriser la prise de décision sur les questions qui préoccupent son consultant. Les questions du type : que va-t-il m’arriver, ou encore, à quoi ressemble celui que je vais rencontrer, puis quand et où et comment, etc. ne sont pas de mon ressort. Par contre, si les questions évoluent vers : pourquoi suis-je encore seul ou toujours mal accompagné, quelles sont mes possibilités pour réussir telle entreprise, alors, dans ces cas-là, nous sommes dans le champ du travail avec le Tarot.

N’oublions pas que le but premier du Tarot est de révéler la Connaissance et il sait toujours se mettre à la portée de celui qui le manipule. Ainsi il y a bien deux degrés de lecture, exotérique (la voyance) et ésotérique, ces deux approches n’étant pas toujours opposées. Bien entendu, je n’ai pas la prétention de détenir la Connaissance ésotérique que recèle le Tarot, je me contente seulement d’essayer de l’approcher chaque jour un peu plus…

Le travail avec le Tarot révélera vos ombres (ce que vous ne connaissez pas de vous) qui empoisonnent votre vie ; il vous aidera à situer votre anima et votre animus (vous le savez, nous avons tous une part de féminin et une de masculin, parfois refoulée…)

Nous allons voir que la mise en relation du Tarot avec les découvertes de la psychologie et de la psychanalyse n’est pas dépourvue d’intérêt, notamment avec les théories de Jung.

Un concept récent, celui de Synchronicité, permet d’envisager un pont reliant les mondes de l’esprit et de la matière, ceux de la physique et de la psyché. Ce concept est né de la collaboration de deux penseurs exceptionnels, le psychologue Carl G. Jung et le physicien Wolfgang Pauli.

Les deux hommes ont publié ensemble en 1952 « Naturerklärung und Psyche » : La nature de l’interprétation de la Psyché, où la synchronicité est définie comme : la coïncidence dans le temps de deux ou plusieurs événements sans relation causale et ayant le même contenu significatif ; des actes créatifs ; des phénomènes parallèles sans relation causale. Ce phénomène, qui se produit souvent lorsque nous manipulons les cartes du Tarot, ne peut guère s’expliquer, il suffit de le constater. Il faut accepter que l’intellect ait ses limites ! Lorsqu’un consultant pose une question, il dispose en lui de la réponse, quelque part dans ce que l’on nomme l’inconscient. En sollicitant le Tarot, on a recours à une interface qui va mettre le conscient en contact avec l’inconscient, et donc, la question avec la réponse ! Il ne s’agit donc pas de hasard mais de synchronicité. La main qui choisit la carte est sous l’emprise de l’inconscient, qui détient la réponse à la question qui va s’exprimer par le biais d’une image archétypale.

Chaque carte du Tarot est un archétype, selon Jung, Dieu, la Mère, le Père, l’Homme, la Femme, le Soleil, etc. sont les archétypes essentiels. Lorsqu’on évoque le travail avec le Tarot, on est plus près de la thérapie que de la voyance. Cela ne doit pas pour autant vous effrayer, car ce travail reste toujours ludique et non traumatisant. Il constitue un choix de plus pour vous, une démarche personnelle de réflexion et d’échange avec un tarologue (quel vilain mot !), qui reste un être humain avant tout. J’ai essayé de vous présenter succinctement une alternative à la consultation classique. J’ai souhaité que cette présentation reste la plus simple possible mais il m’a tout de même fallu aborder certains concepts pas toujours faciles à expliquer.

Laurent Édouard – 2001.

Pour vous inscrire :

Les séances d’initiation au Tarot auront lieu 2 fois par mois, les samedis après-midi. Notre capacité d’accueil se limite à un groupe d’une dizaine de personnes. Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas ici de copier un énième cours de Tarot. Laurent ÉDOUARD souhaite vous donner accès à une compréhension globale, utile et efficace de ce jeu de 78 cartes qui pourrait bien… changer un peu votre vie. Une rencontre à ne pas manquer ! Esprit ludique, visions décapantes et humour au programme…

Lieu : 76 bis rue des Plantes 75014 Paris – Métro Porte d’Orléans

Horaire : de 14 h à 18 h avec une pause de 30 minutes

Tarif : 70 € le cours

Réservation : Saphira – 01 53 90 51 19

Email : saphira@saphira.com

Tags : ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD