Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Voyance pure et voyance par flash !

La voyance pure, si j’en juge par les publicités de voyantes et de voyants, serait en quelque sorte de la grande voyance, de la vraie voyance… bref de la voyance sérieuse ou voyance de haut-niveau ! Mais « pure » en quoi ? Plus « pure » que quoi ? Voila qui me fait penser à Coluche et à « la lessive qui lave plus blanc que blanc » !

Sous prétexte qu’un médium disposerait de la capacité à avoir des flashs, ses prédictions seraient plus pertinentes, plus précises, plus fiables… Cette voyance avec flash présente un intérêt majeur pour le voyant : elle impressionne le consultant qui croit, sans aucun doute possible, être face à un professionnel qui possède un don de voyance, les seuls professionnels valables ! Mon troisième œil clignote rouge… pour me prévenir d’une arnaque.

La relation voyant-consultant repose sur la notion de pouvoir. Qu’il la cultive ou non, le voyant, de par sa nature et sa fonction, induit une relation de pouvoir. La dimension magico-sacrée de la consultation de voyance, repose en partie sur ce pouvoir inhérent à l’acte divinatoire. La notion de magie est voisine de celle de pouvoir. A ce stade de lecture de ce billet, le lecteur n’aura aucune difficulté à imaginer les dérives possibles en matière de voyance et j’en parlerai plus tard…

Alors qu’en est-il vraiment ? Cette voyance avec flash est-elle plus pure qu’une voyance avec supports ? Ma réponse est non. Vous pourriez imaginer que cette réponse est celle du tarologue qui, par définition n’est pas voyant pur ni médium (dans l’esprit du grand public et des praticiens adeptes de la guerre de clochers) ! Eh bien, détrompez-vous, je suis médium et j’ai des flashs. Ce n’est pas ce sur quoi je communique le plus, mais tout ceci n’est qu’une question de choix d’une ligne éditoriale et d’une stratégie commerciale. Eh oui, le voyant est aussi commerçant, c’est d’ailleurs pour cette raison que l’état nous oblige à cotiser à une caisse de retraite obligatoire, celle des commerçants !

J’étais petit lorsque mes premiers flashs me sont apparus et j’avais la chance d’avoir une mère qui elle-même vivait, en toute simplicité, ce phénomène depuis toujours. C’est donc chez moi, un moyen de perception comme l’odorat, la vue, ou l’ouïe.

Là où je coince, c’est lorsque je lis certaines publicités du style : « Tartempion, voyance par flashs, précis, datés et sur RDV » ! Loin de moi l’envie de faire ici une conférence sur le sujet, mais le lecteur doit disposer d’un minimum d’informations pour se faire son propre avis.

Qu’est-ce qu’un flash de voyance ? C’est une perception extra-sensorielle qui, pour le voyant est en quelque sorte une intime conviction que tel ou tel évènement a eu lieu dans le passé ou va avoir lieu dans le futur. Ce n’est pas seulement un phénomène visuel, une image. Il peut aussi prendre la forme d’un son, on parle alors de « voyance auditive ». Ou une odeur : « voyance olfactive ». Ou une sensation : « voyance kinesthésique » – ou un cocktail de tout ça.

Parfois, pour le spécialiste d’une technique oraculaire, ce flash de voyance peut prendre la forme de signes que le praticien a appris à reconnaître. Le lien intime que le voyant établit avec son support donne parfois lieu à l’apparition de flashs.

Et nous touchons là un point important de cette discussion : la voyance par flash peut AUSSI être une voyance avec supports et le praticien, qu’il soit astrologue, numérologue, tarologue ou cartomancien, reçoit aussi, parfois, des flashs. La pratique quotidienne d’une technique de divination favorise l’apparition de ce phénomène.

Le slogan « voyance pure avec flash » est donc un argument trop souvent d’ordre commercial. Ajoutez « précis » et « datés » et ça frise l’arnaque. Comment dater une image ? Un paysage sous la neige ne signifie pas nécessairement l’hiver (c’est encore plus vrai de nos jours). Comment savoir que le consultant sera sous la même latitude au moment de l’évènement ? Les saisons n’ont pas lieu en même temps partout dans le monde… c’est donc un indice fragile. Et je doute que chaque flash soit garni d’un calendrier et d’une horloge.

Trouvez-vous que les images de vos rêves soient précises ? Ne sont-elles pas le plus souvent indéchiffrables, floues ? Il en est de même pour la majorité des flashs de voyance.

Dernier point : « flash sur RDV » ? Il me semble difficile d’avoir l’assurance qu’un flash lors d’une consultation de voyance sans support se produise sur RDV. Ce phénomène est spontané : il arrive sans prévenir. Les amateurs de l’excellente série américaine « médium » le savent. Regardez la TV, vous saurez tout sur les flashs… Profitez-en, ce n’est pas tous les jours qu’une série américaine est pédagogique !

Laurent EDOUARD

Tags : ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD