Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Magie et Voyance : un couple tourmenté

La magie est un sujet glissant souvent évité par les professionnels de la voyance qui craignent pour leur réputation. Il est de mauvais goût pour un voyant de dire qu’il pratique la magie. C’est aussi le meilleur moyen pour lui de se voir rayé d’un certain nombre d’annuaires/guides sérieux. Le risque est trop grand, le sujet trop complexe et trop sensible, il est donc tout naturellement nié !

Faire l’analyse de cette situation en un seul billet serait prétentieux et je ne vais pas m’y risquer. Considérons alors que ce premier papier est une courte introduction à la notion de magie et de travaux occultes.

Je dénonçais déjà à la veille de l’an 2000 dans la presse locale les dérives des marabouts et des voyants qui pratiquent des travaux occultes, en particulier le fameux « retour d’affection » qui fait recette depuis toujours, et quand je dis « recette », ce n’est pas un vain mot… maux ?

J’écrivais à l’époque (Jeudi 16 décembre 1999 – Journal L’UNiON de Reims – : [.../...] « Attendre que les prédictions se réalisent c’est vivre hors de la réalité. Et à 300 francs la séance d’une heure sur Reims (coût moyen, hors toute initiative « magique » qui sera, elle, beaucoup plus onéreuse), il est justement de ces réalités auxquelles certaines âmes en perdition n’échapperont pas. Une grande partie des consultants vous attribuent des pouvoirs que n’avez pas. Ils attendent tellement de vous que lorsque vous désacralisez l’entretien, cela ne fonctionne plus. Des professionnels sans scrupules exploitent ce besoin de magie et font en sorte que les consultations virent à l’arnaque. Plus la ficelle est grosse et mieux elle marche. [.../...]

Et pourtant ! La magie est l’étude et la pratique du maniement des forces secrètes de la Nature. C’est une science pure ou dangereuse comme toutes les sciences, et il faut que l’étudiant se rende bien compte d’un fait, c’est qu’il est anti-initiatique de dire du mal de la Magie, sous prétexte qu’on y étudie des forces mauvaises autant que des forces bonnes, comme il serait ridicule d’avoir peur de la chimie, sous prétexte qu’elle permet de fabriquer de la nitroglycérine et des corps explosifs.

Il est certain, et nous ne saurions trop le répéter hautement, que l’appel aux forces divines, l’exercice de la charité et l’usage de la prière qui constituaient ce que, sous l’Antiquité, on appelait « La Magie divine » et qui forme aujourd’hui la théurgie, est le seul usage licite et utile pour l’homme des forces divines.

Le caractère primordial de tout cerveau qui aspire à participer à la bénédiction des forces du ciel, c’est le courage ; et vouloir accuser ses adversaires de faire de la Magie ou d’écrire des livres de magie (ou des billets sur un blog en faveur de la Magie), c’est montrer qu’on n’a rien compris à cette question ou qu’on ferme volontairement les yeux devant la responsabilité que doit assumer tout véritable étudiant des questions de la Haute Science.

A suivre…

Laurent EDOUARD

à lire : Traité Méthodologique de Magie Pratique – Papus – Editions Dangles -

Tags : , ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD