Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Flash et Tarot

Jadis, j’animais des forums de discussions (hébergés chez Yahoo) consacrés au tarot de Marseille. Nous étions une bande de copains très prolixes sur le sujet. Aujourd’hui, vous pouvez nous retrouver ici. Jean-Luc, brillant tarologue Amateur et artiste talentueux est nostalgique de cette époque et il m’envoie aujourd’hui… une pépite ! Je la partage avec vous ici. Je répondais à quelques unes de ces questions… Mon avis n’a pas changé… ou si peu ! J’ai laissé le texte « dans son jus » pour préserver l’esprit de l’échange.

Est ce qu’un flash à partir d’un tirage peut être perçu par une autre personne ?

Il ne s’agit plus là de faire une lecture intellectuelle du tarot, mais de vérifier si le tarot est un support de voyance, et si oui – est-ce qu’il fonctionne avec le même message pour tous » ?

En un mot, je dirais NON ! Je précise cependant au préalable ce que j’entends par FLASH de voyance, pour que nous soyons sûrs de parler le même langage… Il s’agit d’un phénomène irrationnel donnant naissance à l’apparition soudaine d’une information, le plus souvent visuelle mais parfois auditive. Pourtant, une conviction intime très puissante est aussi *selon moi* un FLASH. Je le précise car, dans mon expérience des salons de voyance, j’ai souvent entendu mes confrères se plaindre de n’avoir jamais de FLASH :-)

C’est ainsi que j’ai compris qu’ils s’attendaient à VOIR ou ENTENDRE des choses qu’eux seuls pouvaient capter. En l’absence de ce phénomène, ils estimaient ne pas avoir de FLASH ! Et pourtant, ils étaient parfois envahis par l’apparition brutale de certitudes en manipulant leurs cartes de Tarot. C’était aussi, selon moi, des FLASHES.

Il me semble évident alors que ce type de phénomènes n’appartient qu’à son auteur et ne peut pas être partagé par un autre participant. Nous sommes là dans l’intimité psychique de l’individu. Seule la transmission après décodage du FLASH pourra être envisagée et c’est d’ailleurs l’objet précis de la consultation…

Notons cependant que les archives psychiatriques regorgent de cas relatant l’apparition de visions frappant des groupes de personnes :-D En particulier à proximité de certains lieux de culte ou lors d’absorption massive de produits stupéfiants. Mais ne nous égarons pas, nous sommes ici sur une liste sérieuse qui pose de vraies questions !

La communauté scientifique ne reconnait d’ailleurs pas ce phénomène de FLASH et l’attribue à une pathologie psychique que j’ai cessé de revendiquer au plus vite lors de mon apprentissage du métier ;-)

Le Tarot favorise-t-il l’apparition du phénomène de FLASH ?

En un mot, je dirais OUI ! C’est d’ailleurs la raison de son succès auprès des voyants professionnels. La dimension profondément onirique des images du Tarot de Marseille favorise les FLASHES chez de nombreux utilisateurs. Probablement que l’organisation graphique des images, ainsi que les couleurs disposées de manière savante sur les cartes, participent à la naissance du phénomène.

De même que la dimension archétypale et symbolique des images induit certainement, en particulier chez ceux qui y sont disposés, des phénomènes de voyance. L’ambiance dans laquelle se déroule en règle générale les consultations, l’environnement magique et cérémoniel du lieu, tout cela converge vers le fameux FLASH que doivent revendiquer les professionnels pour être un tant soi peu crédibles au yeux de leur public !

Il serait intéressant aussi d’examiner quels sont les jeux qui induisent plus fréquemment les phénomènes d’intuition aigüe ? Pourquoi tel jeu fonctionne avec untel et pas avec moi ? Le Noblet semble très particulier à cet égard.

J’ai beaucoup de confort intuitif avec le TdM restauré par Kris Hadar. C’est LE jeu « industriel » qui me permet « d’entrer en voyance » le plus vite. Pourquoi ? Je ne le sais pas ! Existe-t-il des règles, des constantes statistiques ? Il faudrait pouvoir interroger un grand nombre d’utilisateurs pour le dire. Or, le voyant est peureux : il ne prend pas de risque et hésite à expérimenter d’autres images, c’est toute la différence avec nous autres curieux d’images ;-)

En matière d’oracles, il doit bien y avoir une raison au fait que les professionnels utilisent pour une grande majorité d’entre eux l’Oracle Belline qui pourtant n’est pas le meilleur marché, loin s’en faut !

Qu’a-t-il de plus ou de mieux ce jeu ?

Une certitude : la même association de cartes n’implique pas le même FLASH chez toutes les personnes.

Le Tarot de Marseille est-il un support de voyance ?

Si l’on entend par SUPPORT DE VOYANCE un objet capable d’induire l’apparition de FLASHES de voyance, lire réponse à la question ci-dessus ! Si l’on entend par là, le TdM est-il UTILISE comme support de voyance, il l’est devenu, c’est une évidence. C’est LE support de prédilection des professionnels.

A ce propos, soulignons que Paul Marteau avait destiné son très célèbre « ANCIEN TAROT DE MARSEILLE » à cet usage. Et la façon dont il a réorganisé les couleurs de son jeu tend à confirmer mon hypothèse précédente selon laquelle les couleurs participent pleinement au phénomène « FLASH ».

Enfin, s’il s’agit de se prononcer sur la vocation originelle du Tarot de Marseille, c’est une autre question. A cette question, je répondrais NON. Mais, ce n’est plus le débat qui nous intéresse ici.

Est ce qu’il fonctionne avec le même message pour tous » ?

Notons à ce propos que même EN DEHORS de la notion de FLASH, le Tarot de Marseille ne délivre pas le même message à tout le monde. Il me semble intéressant de le préciser. Que les cartes génèrent des phénomènes psychiques différents chez ceux qui les utilisent semble facilement compréhensible dès lors que nous admettons que la réalité psychique des individus est propre à chacun.

Que le message délivré par les cartes lors d’une analyse intellectuelle débouche sur un autre contenu informatif est tout aussi évident. C’est précisément cette différence que cherchent à réduire et même à supprimer, les partisans des méthodes de tirage. Ces derniers revendiquent une technique commune doublée d’une grille de lecture commune dans le but de parvenir à une interprétation identique.

Dans quel but ?

- Pour créditer l’Art du Tarot du sérieux qui s’impose, selon eux, en vue d’en faire une matière scientifique enseignée à l’université ! (C’est le fameux fantasme des écoles et des professeurs de Tarot :-D )

- Pour éradiquer ceux qui ne procèdent pas comme eux, et qu’ils nomment charlatans.

Et pourquoi pas un diplôme de tarologue ?

Mais ne riez pas ça existe ! Force est de constater que cette vision sectaire de la tarologie ne marche pas non plus. Il suffit pour s’en convaincre de lire les interprétations de ceux qui s’adonnent à l’exercice. Je ne critique pas la démarche expérimentale qui se cache derrière ce procédé mais il va de soi que l’objectif recherché est AUSSI et surtout commercial. C’est une excellente technique de vente.

HORS SUJET : MAIS PAS INUTILE SI CELA ME FAIT DU BIEN :-D

Le Tarot ne s’enferme heureusement pas dans les carcans rationalistes. Et c’est tant mieux ! Je l’aurais vite remballé dans sa boite si j’avais découvert qu’il suffisait d’ingurgiter un contenu didactique pour l’utiliser de manière efficace.

C’est précisément parce qu’il échappe à la volonté de ceux qui cherchent à se l’approprier que je l’ai choisi comme partenaire de vie. Je ne vois pas en quoi il serait préférable que tout le monde parvienne à la même interprétation d’un tirage. La vérité n’aurait-elle qu’un visage ?

Non, la magie de l’Art du Tarot, c’est que chacun, en fonction de sa sensibilité et de son stade d’évolution personnelle, accède à une couche de sens du symbole. Et Dieu sait combien le symbole est riche.

La réflexion intellectuelle shunte l’intuition et prive ainsi le tarologue de la quintessence de son art. Aucun manuel de Tarot n’évoquera le faciès asiatique de l’ERMITE du Noblet. Et pourtant, en son heure, cet éclair m’a permis de VOIR juste*.

Illustration : Jean-Luc LANEZ

Laurent EDOUARD

*J’avais prédit à l’époque la victoire d’une équipe asiatique à je ne sais plus quelle épreuve sportive… Les jeux olympiques, il me semble !

Tags : , ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD