Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


La baguette magique !

Pour indiquer et pour diriger la projection de sa volonté, le magiste possède un instrument formé de bois et de fer magnétique qu’on appelle le bâton ou baguette magique.

Cette baguette n’a d’autre but que de condenser une grande quantité de fluide émané de l’opérateur ou des substances disposées par lui à cet effet, et de diriger la projection de ce fluide sur un point déterminé. C’est le soutien de la force astrale condensée par l’opérateur autour de lui, et cet instrument facilite beaucoup les expériences.

Mais par lui-même il n’a aucun pouvoir mystérieux et ne subit que les réactions des forces physiques ; ainsi les gens qui se figurent qu’il suffit de posséder une baguette magique pour opérer des phénomènes magiques sont semblables aux ignorants qui croient qu’il suffit de se procurer une belle flûte pour en jouer… Il faut avant tout savoir se servir de l’instrument de musique et un bon musicien saura vous ravir avec une flûte de deux sous. De même un opérateur expert pourra prendre comme soutien fluidique n’importe quelle baguette formée d’une substance isolante ; car c’est là tout le secret.

Edmond Delcamp, nous dit dans « Le tarot initiatique, symbolique et ésotérique » que ce que tient le Bateleur dans sa main gauche est le signe du commandement. Commandement qu’il reçoit d’en haut par la haute extrémité du Bâton et qu’il exerce sur le monde matériel par le Denier. Le Bâton est aussi l’emblême de la génération qui perpétue une espèce, une race. Par sa direction, de ce second point de vue, le Bâton du Bateleur, c’est l’esprit descendant dans la matière pour l’informer : Mens agitat molem.

Le Bâton du Bateleur, c’est le pouvoir conféré à l’homme de dominer le monde matériel, de l’utiliser, de le transformer. Mais cela, en même temps, par une action inverse l’entraîne dans ce monde. Cela tend à l’y enfermer parce que, dominant ce monde, il peut en acceptant d’y rester confiné, s’y croire Dieu (la parole de la Génèse : et vous serez comme des Dieux).

Marcel Picard dans « Tarots, pratiques et interprétations » nous présente la baguette comme le pouvoir magique, le feu de l’autorité, la virilité phallique, l’axe du monde. Dans la mythologie grecque, Apollon, dieu solaire et maître des arts, enseigna à Hermès l’art divinatoire et lui donna son bâton (Kérykéion, caducée d’or), qui devint plus tard le caducée que nous lui connaissons. En effet, Hermès posa un jour ce bâton entre deux serpents vivants qui s’enroulèrent autour de lui. La mythologie grecque attribue également à Hermès l’invention du feu terrestre par le frottement d’une baguette de bois dur sur du bois tendre. Le feu céleste fut volé par Prométhée. Hermès à l’instar du Bateleur se situe donc au point de départ de la quête éternelle de la fusion des contraires, du retour conscient à l’unité.

Le bâton serait donc la matérialisation, l’ « instantané » d’un rayon lumineux, une émanation de l’unité centrale originelle : le Soleil. Il est également la projection verticale du point et est en ce sens le symbole de manifestation de l’unité et constitue ainsi la valeur « UN » indispensable à toute construction, « la baguette à mesurer » de Brahma, architecte du Monde, le mètre étalon, le roseau d’or de l’Apocalypse, la baguette magique des fées et magiciennes.

Pourquoi Jean Noblet remplace t-il la traditionnelle baguette du Bateleur par un pénis ?

La vérité, c’est que nous n’en savons rien ou pas grand chose ! Chacun ira projeter ce qui lui convient dans cette image. Il n’en demeure pas moins que la question est d’autant plus pertinente que c’est le seul jeu conforme au canon marseillais, de surcroît le plus ancien connu, qui montre cet organe ! S’il s’était agi d’un vulgaire jeu de tarot fantaisiste, je ne m’y serais pas arrêté. Mais nous sommes avec Jean Noblet en plein cœur de la tradition et des tarots historiques. Il ne peut donc pas s’agir de hasard, encore moins de fantaisie. A suivre…

Vos commentaires seront les bienvenus,

Laurent EDOUARD

Tags : , ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD