Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Autopsie de l’inquiétude

par Laurent EDOUARD

Se tracasser ne sert à rien ! Absolument à rien. Vous pouvez décider aujourd’hui de passer le reste de votre vie à vous faire de la bile pour demain, ça ne changera rien à rien. N’oubliez pas la définition de l’inquiétude de l’avenir : c’est se bloquer dans le présent à propos de choses qui se produiront ou qui ne se produiront pas dans le futur. Mais attention : il ne faut pas confondre le fait de se faire du souci pour l’avenir et le fait de faire des projets d’avenir. Faire des projets, c’est préparer un avenir plus efficace, ce n’est pas s’inquiéter du lendemain.

De même qu’elle engendre la culpabilité, notre société favorise l’inquiétude. C’est toujours la même chose : au départ, on assimile l’inquiétude à l’intérêt que l’on porte à autrui. Si vous vous souciez de quelqu’un, le message passe et vous vous tracassez fatalement pour la personne en question. Alors, on entend des phrases dans ce genre : « Bien sûr que je m’inquiète. Il est bien normal de se tourmenter pour quelqu’un ». Ou : « Je ne peux pas m’empêcher de me faire du souci, parce que je t’aime. » C’est ainsi que l’on manifeste son amour : en se tracassant comme il faut au moment où il faut.

C’est là une maladie endémique caractéristique de notre culture. La plupart des gens consacrent un temps fou à s’inquiéter de l’avenir. Et tout ça pour rien. Se torturer n’améliore pas les choses. En fait, cela tend à affaiblir votre efficacité dans le présent. Par dessus le marché, cela n’a rien à voir avec l’amour qui présuppose un rapport dans lequel chaque personne a le droit d’être ce qu’elle choisit d’être sans être obligée de souscrire aux conditions imposées par autrui.

Les évènements construisent l’histoire. Avec ou sans inquiétude, l’histoire sera la même. Renoncer à l’inquiétude, c’est éviter de gâcher de beaux moments. C’est aussi renoncer à un comportement inutile. La plupart du temps, on s’inquiète pour des choses sur lesquelles on est sans pouvoir. Vous pouvez vous tourmenter tout à loisir en pensant à la guerre, à la situation économique ou à d’éventuelles maladies : cela n’apportera pas la paix, ni la prospérité, ni la santé. Dans ces domaines, l’individu ne peut pas grand chose. En outre, il est fréquent que le désastre que l’on redoute, s’il intervient, se révèle moins épouvantable qu’on l’imaginait.

C’est en ces termes que s’exprime le Dr Wayne W. Dyer dans un ouvrage intitulé « Les clés de votre bonheur » publié pour la première fois aux USA en 1976. Aujourd’hui ,rien n’a changé. L’inquiétude de nos contemporains pour l’avenir est toujours d’actualité. La voyance est une réponse possible à cette souffrance. Prenez garde toutefois de ne pas en attendre plus qu’elle ne peut apporter. Principalement, parce que les réponses divinatoires n’étant pas d’une fiabilité absolue, la marge d’erreur est incompressible.

Le médium ne peut annoncer que ce que le Grand Architecte de l’univers lui montre. Le médium n’a pas de pouvoir, il est intermédiaire neutre entre le Ciel et la Terre. Son rôle est de SERVIR sans NUIRE ni ASSERVIR. Pas toujours simple ! Nous ne sommes que des hommes et des femmes, s’il vous plait, ne nous regardez pas comme des dieux ! Cela vous fait peut-être sourire, mais c’est pourtant ainsi que nous sommes le plus souvent perçus… A tel point qu’en famille ou en société, nous sommes contraints de peser chacun de nos propos (bien plus encore qu’un citoyen ordinaire) car de nombreuses personnes accordent un crédit excessif à toutes nos paroles. Je ne saurais expliquer le caractère versatile de la voyance. Je le reconnais et c’est ça l’essentiel. Pour autant, cela ne remet pas en question l’intérêt de consulter.

Il ne viendrait à l’idée de personne de rompre avec le corps médical, sous prétexte qu’untel, en sortant de chez son cardiologue avec un très bon bilan, fait une attaque cardiaque deux rues plus loin… Et vous connaissez tous une anecdote de voiture qui tombe en panne au sortir d’une révision complète chez un garagiste sérieux.

L’impondérable ponctue notre existence et c’est tant mieux. Aimeriez-vous vraiment tout savoir avec précision de votre destin ? Cela demande réflexion, non ? Le professionnel de la voyance donne des coups de projecteur dans des zones d’ombre, aide à comprendre des situations alambiquées, guide, accompagne, facilite parfois la prise de décision, anticipe certains évènements mais jamais tous ! Il doit toujours s’efforcer de vous donner les moyens d’utiliser votre libre-arbitre.

Une bonne consultation est, selon moi, potentiellement pédagogique (elle informe sur ce qu’est la voyance), éclairante (elle décrypte certains faits passés/présents et éclaire certaines pages du futur en permettant d’anticiper), thérapeutique (elle permet de mieux vivre une situation difficile). Bien au-delà de toutes ces considérations, c’est une rencontre spirituelle entre deux êtres.

Laurent EDOUARD

Tags : , ,

Les commentaires sont fermés.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD