Accédez au site de Laurent EDOUARD >>


Test : 142 consultations de voyance positives !

6 mai 2013

Date de votre Consultation-Test : 23 avril 2013

Nom du praticien :

- Laurent EDOUARD

Forme de la consultation : Par téléphone

Technique(s) de divination utilisée : Numérologie (?)

Durée de votre Consultation-Test : Plus d’une heure

Sujets explorés :

- Mon passé

- Mon présent

- Mon avenir (Prédictions)

- Mes questions

Votre appréciation générale en un mot :

- Consultation impressionnante

Ce qui vous a plu :

- Tout.

- Laurent Edouard cerne très bien vos problèmes et votre personnalité.

- Je suis bluffée. En plus il est de bon conseil. Je compte bien mettre en pratique ce qu’il m’a dit et reprendre ma vie en main. Et là j’ai un grand espoir.

Merci Laurent.

Ce qui vous a déplu :

- Rien.

Indice de satisfaction sur une échelle de 100 : 98

Recommandez-vous ce praticien(e) ? : OUI

Commentaire supplémentaire :

Rien à ajouter. Très satisfaite.

SOURCE : http://www.officieldelavoyance.org/Avis-sur-Laurent-Edouard-Voyance.html?lang=fr

Élections Présidentielles 2012 : la défaite du déterminisme !

21 mai 2012

Un coup de tonnerre vient de se produire dans les sphères voilées du monde de la voyance. La papesse déraille, les astres implosent, les boules de cristal s’embrument, bref… plus personne n’y comprend rien ; pire encore, plus grand monde n’y voit rien ! D’ici à ce que plus personne ne croit plus rien, il n’y a qu’un pas ! Une large majorité des professionnels de la voyance s’est pris les pieds dans le tapis, annonçant la ré-élection de Nicolas Sarkozy ! Ça, c’est un fait !

Au sein de la corporation des futurologues (c’est ainsi que je nomme tous ceux qui annoncent le futur, toutes disciplines confondues) plusieurs pratiques cohabitent. Astrologues, voyants, médiums, tarologues, cartomanciens, numérologues, etc. Sans qu’il soit question de raviver une stérile guerre de clochers, il semble que les astrologues, d’une manière générale, aient été un peu plus à même de définir les personnalités des candidats, de mettre en avant leurs forces et leur talon d’Achille et, pour quelques uns d’entre eux, d’annoncer le vainqueur du second tour des Élections Présidentielles : François Hollande.

Ainsi, Catherine Lyr, astrologue, a su dépeindre avec précision le climat de ces élections et a annoncé l’arrivée au pouvoir de François Hollande. Preuve que l’astrologie, ça marche ! Dans la catégorie « médium-spirite », Ethan Maure  a vu très juste également. Nous ne pouvons que le féliciter. Il y en a d’autres, bien entendu ! Mais, et c’est ce qui nous intéresse ici, ils sont peu nombreux. Un taux de réussite tellement faible qu’il en devient suspect et qu’il pose questions. Cet échec pousse à la réflexion, il invite à l’analyse.

Car, au fond, en dehors de toute disposition paranormale, il aurait été possible de faire mieux, en étudiant des sondages ou encore par le biais d’une recherche intellectuelle, politique, et/ou même plus simplement « au pif » !

Le jugement populaire

La première idée erronée que nous avons pu lire dans les messages des déçus ou parfois des détracteurs de la voyance, c’est qu’au fond chaque prédiction avait une chance sur deux de se réaliser. C’est oublier que nous avons enregistré ces prévisions bien avant le premier tour, alors que 10 candidats étaient en lice. Il n’est donc pas exact de réduire cette prédiction à un simple pile ou face.

Un certain nombre de messages parviennent dans les coulisses du Guide de la Voyance pour manifester une indignation, quand ce n’est pas du mépris, à l’égard de ceux qui se sont trompés. Je les invite à lire la suite, et à porter un regard plus large et plus lumineux sur les faits. La question des honoraires revient souvent. J’en profite pour rappeler qu’ils sont libres et que personne n’est obligé de consulter un praticien des arts divinatoires, encore moins si les honoraires posent problème. L’argent est tabou en France, ceux qui en gagnent sont suspects. Mais c’est une autre histoire !

Analyse d’une erreur collective

J’ai toujours considéré que les aptitudes requises pour prévoir un évènement collectif sont celles d’un prophète. Dans ma représentation des choses, dire ce qui va arriver à un peuple, un pays, un gouvernement, c’est de la prophétie. Rien à voir avec la voyance ! Cette dernière s’applique à l’individu, elle s’emploie à éclairer des problématiques individuelles posées par le consultant lui-même. Or, dans le cas des prédictions électorales, ce sont les praticiens eux-même qui se sont interrogés sur l’issue du scrutin. Ce n’est donc plus du tout la même démarche. Le prophète a une vision qui s’impose à lui, parfois sans qu’il la recherche, et qui concerne un groupe d’humains ou l’humanité dans son ensemble. Les futurologues qui se sont exprimés sur la question électorale sont-ils des prophètes ? Je ne le crois pas ! Cela signifie donc qu’ils ont repoussé les limites de leur perception pour l’appliquer à une question qui dépasse a priori leur fonction. Pour autant, chacun demeure libre d’exercer cette discipline comme il l’entend.

Toutefois, il serait trop facile de se retrancher derrière la dimension prophétique de cette prédiction pour les Présidentielles, et d’arguer que dans l’intimité des cabinets de voyance, les prédictions sont beaucoup plus fiables. C’est faux ! Je ne cesse de dire que 30% des prédictions faites par un bon futurologue, et ce quelle que soit sa discipline, sont fausses (et donc 70% sont justes). Ces chiffres ne sont là que pour exprimer des proportions, je n’ai pas fait de sondages, mais pour autant, ils sont issus de nombreuses observations personnelles et du partage d’expériences, avec d’autres observateurs de la scène intuitive. Personne, jamais, n’a démontré le contraire dans un cadre scientifique. Par contre, les consultants témoignent que des erreurs de voyance se produisent tous les jours. Beaucoup de professionnels s’auto-proclament fiables à 100% ou presque. C’est du délire, qu’aucune personne sensée ne peut croire. Certaines consultations brillent de mille feux quand d’autres, deux heures plus tard, sont médiocres. Cela vaut pour chacun d’entre nous.

Dans un tout autre ordre d’idée, nous avons eu affaire à ce que j’appelle « l’effet Claude Alexis ». Quand un ténor de la voyance annonce un évènement aussi important que le nom du vainqueur d’une Élection Présidentielle, il exerce inévitablement une influence, malgré lui, sur la pensée de ses confrères. Pas tous, pas toujours, pas totalement, mais un peu quand même ! La sortie du livre de Claude Alexis, dédié aux prédictions 2012, enfonce le clou et peut inciter à penser qu’il est sûr de lui. Pourtant, il est humble et ne s’est jamais présenté comme un voyant infaillible…

Ajoutez à cela les croyances/convictions politiques personnelles des futurologues et vous amplifiez encore le risque d’erreur. Je sais bien que, dans le cadre de son activité, le « voyant » doit oublier ses désirs, mais… je sais aussi que le voyant est un Homme et qu’il n’a pas toujours assez de pouvoir sur lui-même pour observer la neutralité qu’impose pourtant sa fonction.

Une question reste en suspens

Qu’en est-il de la suite des prédictions dans le cas où, par exemple, la victoire de Nicolas Sarkozy était annoncée et que le voyant auteur de cette prédiction prévoyait un climat social épouvantable, une sorte d’apocalypse (c’est souvent le cas) ? Est-il possible de balayer du revers de la main la suite de la prédiction ?

Était-ce de la perception ou plutôt une projection/croyance personnelle ? François Hollande changera-t-il le cours de cette prédiction ou pas ?

Quels enseignements peut-on tirer de cette erreur collective ?

Le premier, c’est que la majorité n’a pas toujours raison ! C’est vrai ici et ailleurs. De toute évidence, à force de prendre plusieurs avis, on finit toujours par avoir plusieurs sons de cloche. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire en matière de voyance, puisque cela est contraire à la philosophie même de la démarche divinatoire, reposant sur l’acte unique. N’oubliez pas qu’interroger l’Oracle (à travers un humain incarné), c’est interroger le divin. Consulter plusieurs praticiens sur un même sujet, c’est douter. Or le divin n’apprécie pas que l’on doute de lui !

Ceux qui ont réussi aujourd’hui échoueront peut-être demain. En d’autres termes, il serait illusoire de croire que nos vedettes du jour sont infaillibles. Nul doute qu’ils sont également sujets à l’erreur.

Ceux qui se sont trompés aujourd’hui quant au résultat de ces Élections Présidentielles sont pourtant tous reconnus pour leur sérieux et leur talent. Certains possèdent même une renommée nationale ou internationale.

Un nouveau regard sur la Consultation de Voyance

Ce gigantesque « couac » n’est-il pas une invitation à revisiter le contenu de la consultation de voyance du 21è siècle ? Nos lecteurs le savent, c’est mon challenge au quotidien. Limiter la consultation de voyance à une suite de prédictions, c’est enfermer le consultant dans un déterminisme dangereux, absurde et intolérable. Au contraire, partager des intuitions en laissant la porte ouverte à tous les possibles, tout en forçant le trait sur une direction (celle qui est perçue par le praticien, c’est-à-dire le futur le plus vraisemblable à un moment donné), c’est être réaliste, juste, objectif et c’est aussi faire preuve d’humilité et d’Amour de l’Autre. Car la posture contraire le condamne, l’assiste, le rend passif et spectateur d’un destin annoncé qui ne sera peut-être jamais le sien.

Je sais combien la posture psychique et déontologique que je propose est délicate et difficile à tenir dans une relation duelle, commerciale et thérapeutique. Car celui qui pousse la porte d’un cabinet de voyance, le plus souvent doute, souffre, a peur. Il a besoin de lumière, de conseils, il demande à être accompagné, parfois même porté. C’est précisément ce qu’il trouvera en poussant la porte du cabinet d’un praticien sérieux, raisonnable et compétent.

Conclusion

A titre personnel, cet épisode médiatique dans le monde de la voyance ne me surprend pas. En premier lieu parce que, comme la plupart de mes confrères, j’avais « intuité » la ré-élection de Nicolas Sarkozy. Eh oui ! Ensuite, parce que ce « loupé collectif » me conforte dans mes positions de fervent défenseur du libre-arbitre et d’opposant farouche au déterminisme absolu. Ce qui ne signifie pas qu’aucune part de déterminisme ne peut être mise en évidence, c’est juste qu’il n’est pas « absolu ». Ce « bug prédictif collectif » ne remet en question ni la qualité, ni le cran des praticiens qui se sont exprimés et qui se sont trompés. Personne ne peut douter du professionnalisme, ni des aptitudes hors du commun de Claude Alexis, de Jean-Didier ou encore d’Annabelle de Villedieu (liste non-exhaustive encore une fois !) pour prédire des évènements. Ils l’ont démontré cent fois par le passé et continueront certainement de le faire.

Non, au contraire, ce que nous venons de vivre illustre la nature du phénomène que Jean-Claude Flornoy nommait « percevoir ». Un phénomène intangible qui échappe aux règles. Nous ne pouvons que souhaiter ne plus lire ici ou là les propos, assurés et insupportables, de ceux qui, aveuglés par l’ego, croient dur comme fer, que « tout est écrit » et qu’ils possèdent un don extraordinaire pour décrire le futur, sans prendre la peine de préciser les limites de cette discipline ! Après ce coup de théâtre, ceux-là auront du mal à faire croire à nos consultants qu’ils sont en mesure de donner des garanties sur des faits à venir. Car aujourd’hui, la démonstration est faite que ni Madame Irma, ni Nostradamus ne disent toujours vrai. Aujourd’hui, la preuve est manifeste que tout cela peut, à chaque moment, nous échapper, quel que soit notre talent, car… la vie est faite d’impondérables, et c’est ce qui la rend magique.

Laurent EDOUARD pour le Guide de la Voyance

Laurent EDOUARD : une approche multi-disciplinaire

17 janvier 2012

Contribution d’Audrey G.

Date de votre Consultation-Test : 9 janvier 2012

Forme de la consultation : Par téléphone

Technique(s) de divination utilisée : Taromancie

Durée de votre Consultation-Test : 45 minutes

Sujets explorés :

Mon Passé

Mon présent

Mon avenir (Prédictions)

Mes questions

Votre appréciation générale en un mot :

- Consultation troublante

Ce qui vous a plu :

- Accueil très sympathique, prend le temps d’expliquer sa démarche et sa manière de voir la voyance.

- Fait un état des lieux du passé, de notre caractère, utilise un peu de numérologie.

- Laurent Édouard donne également des conseils pour se soigner avec des huiles essentielles.

- Au-delà de tout ça une approche très juste de mon caractère et de mon vécu, et, des prédictions qui peuvent sembler logiques… à vérifier dans le temps.

Ce qui vous a déplu :

Rien à signaler.

Indice de satisfaction sur une échelle de 100 : 80

Recommandez-vous ce praticien(e) ? : OUI

Commentaire supplémentaire :

- Une approche multi-disciplinaire qui permet de mieux appréhender comment on a évolué et ce vers quoi nous allons.

- Un praticien très sympathique et à l’écoute.


© 2008 - 2011 Laurent EDOUARD